top of page
  • Photo du rédacteurAndrea Iacovella

Débat d'orientation budgétaire 2022. Conseil Municipal du 4 novembre 2021

Résumé en un clin d'œil

Date

Conseil Municipal du 4/11/2021

Sujet

Débat d'orientation budgétaire 2022

Intervenant

Andrea Iacovella

Type intervention

Orale, à partir de notes

Résumé bref de l'intervention

Le débat d'orientation budgétaire de l'année 2022 se tient un mois avant le vote du budget, qui sera voté le 15 décembre 2021. J'ai abordé les conditions économiques favorables du moment et la nécessité de projeter l'impact des investissements votés sur le fonctionnement de la ville dans les 5, 10, 15 années à venir.


Présentation

Comme de coutume, le débat sur le même budget se tient un mois avant le vote. Le Conseil Municipal du 4 novembre a permis de présenter le rapport détaillé du Budget 2022 et de le discuter sans procéder au vote.

Pour le vote de ce budget, qui a eu lieu lors du Conseil Municipal du 15 décembre, on se reportera à l'article publié dans ce blog consultable ici


Exposé du rapport d'orientation budgétaire

Le rapport a été présenté par l'adjoint aux finances, Christophe Pion. Il s'agit d'un document très détaillé, présenté sous forme de diapositives projetées pendant l'exposé de 35 mn. On peut retrouver l'exposé entier dans la vidéo de 10:02 jusqu’à 45:19 consultable ici


Mon intervention lors du débat d'orientation budgétaire

Mon intervention complète qui dure 5 mn., peut-être suivie sur la vidéo, elle débute à 1:00:44 jusqu’à 1:06:00 au compteur de la vidéo, elle est consultable ici


L'intervention porte sur deux aspects du rapport :

  • 1. L'environnement économique en France qui pèse lourd dans les choix budgétaires des collectivités territoriales ;

  • 2. La structure du budget, quant à ce qu'il implique pour les années à venir sur le fonctionnement des services de la ville.

Contexte économique Le rapport note une amélioration économique en France, qui se traduit par une baisse du chômage, une croissance vigoureuse et une montée de l’épargne. Cela veut dire que les indicateurs macroéconomiques de la France sont plutôt positifs et encouragent le déploiement de nouveaux projets de développement.


Plan de relance

Ces bons indicateurs sont suffisamment rares pour être expliqués. Pour l'essentiel ils sont dus à la politique économique du gouvernement et au plan de relance économique européen. Sur les 750 milliards du plan européen, la France y puise 40 milliards, qui s'ajoutent aux 60 milliards injectés par la France.

Le plan de relance économique de la France totalise 100 milliards, dont un tiers pour la transition écologique, un tiers pour la compétitivité et un dernier tiers pour la cohésion des territoires. Voilà le dispositif qui est derrière les bons indicateurs économiques, malgré la période difficile que nous venons de traverser.

L'inflation Comme cela a été souligné dans le rapport, il y a une situation inflationniste, due à la désorganisation des échanges internationaux et à la reprise de la demande qui favorisent des situations de pénuries et de surenchères. Au vu des bouleversements internationaux, elle risque de durer.

Le chômage Sur le front de l'emploi, un certain nombre ne sont pas pourvus. Les chiffres peuvent prêter à débat pour savoir s’il s'agit de 200 000 ou de 900 000, mais c'est un fait qui se confirme et se généralise dans des secteurs d'activités toujours plus nombreux et variés. Il s'agit là aussi d'un phénomène assez rare pour être souligné et explicité.


Les emplois non pourvus sont de deux types :

  • Catégorie 1 : emplois répondant à un besoin de main d’œuvre peu qualifiée ;

  • Catégorie 2 : emplois qualifiés exigeant des compétences.

Le chantier des formations pour le développement économique du roannais

La catégorie 2 fait défaut déjà depuis quelques années, où elle était cantonnée à des nouveaux métiers tirés par le numérique. La situation actuelle rebat les cartes et amplifie les besoins avec la réintégration des industries en France, après les années d'exode à l'international.

Les carences en matière de compétences représentent un des principaux défi à relever pour les années à venir. Aujourd'hui, ces carences montrent que notre croissance économique pourrait être bien meilleure qu’elle ne l’est aujourd’hui, si nous disposions des outils adaptés à ce nouveau contexte, pour ce qui est des formations. : filières diplômantes courtes et longues, montée en compétences et employabilité.

Le conseil municipal de Roanne n'a pas la main sur l'économie et la formation qui reviennent à l'Agglomération; je pointe ici un chantier décisif pour l'avenir de Roanne et du roannais.

Remarques sur la structure du Budget Le budget d’orientation est dans le prolongement de celui de l’an dernier est basé sur un investissement fort, engagé, que je défends et que j’ai défendu l’an dernier.

Je ferai une remarque au regard du rapport présenté (remarque déjà faite en commission). Les projets qui sont aujourd’hui prévus vont engager un certain nombre de dépenses pour pouvoir fonctionner, pour les accompagner, mais également pour les entretenir, une fois en fonction. Cela aura un coût qui n'est pas estimé, ni même abordé dans le document. Des projections à 5, 10 et 15 ans sur les emplois et les charges permettraient de s'engager de manière plus assurée.

En particulier, les cabinets chargés de configurer les projets, pourraient intégrer un chapitre sur ce que la projet va mobiliser comme ressources dans la durée.

Vidéo de la séance du Conseil Municipal du 4 novembre 2021

  • Mon intervention lors de ce conseil début 1:00:44 jusqu’à 1:06:00 au compteur de la vidéo. Voici le lien vidéo de la séance consultable ici

  • Début de présentation (35 minutes) du Budget par Monsieur Christophe Pion Adjoint aux finances de 10:02 jusqu’à 45:19 Voici le lien vidéo de la séance consultable ici

L' Ordre du jour du Conseil Municipal est téléchargeable ici

Le Procès-Verbal de la séance du Conseil Municipal est téléchargeable ici


Comments


bottom of page