top of page
  • Photo du rédacteurAndrea Iacovella

Projet Foch-Sully, pour une architecture pérenne. Conseil Municipal du 14 octobre 2021

Dernière mise à jour : 17 août 2023

Résumé en un clin d'œil

Date

Conseil Municipal du 14/10/2021

Sujet

Vote de l'aménagement de l'îlot urbain Foch-Sully

Intervenant

Andrea Iacovella

Type intervention

Orale

Résumé bref de l'intervention

Le projet d'aménagement de l'îlot Foch-Sully a subi plusieurs modifications au fil du temps. Vu l'importance en superficie et sa position centrale dans la reconfiguration de la ville, si le vote du projet d'ensemble est acquis, l'attribution d'un permis de construire à chacun des bâtiments présentés pose des difficultés. Le conseiller municipal vote un aménagement, qu'en est-il de la nécessité d'une architecture pérenne ?


Présentation

Le projet d'aménagement Foch-Sully a fait couler beaucoup d'encre et a motivé un grand nombre de débats depuis plusieurs années. Les équipes qui se sont succédées à la direction de la ville de Roanne ont contribué au projet, mobilisé des moyens et apporté des réponses qui ont évolué selon les besoins et la conjoncture du moment. Il revient à la majorité actuelle de présenter le projet au vote pour sa réalisation.


Le projet fait l'objet d'un vote dans son ensemble, il inclut l'accord pour délivrer les permis de construire et d'aménagement des divers lots.


Eléments favorables

Depuis le début de ce mandat, je me suis exprimé chaque fois en faveur de ce projet, compte tenu des éléments en ma possession et des enjeux qu'il représente dans la transformation du tissu de la ville. Une urbanisation fluide en direction du port depuis les rues centrales, des surfaces commerciales plus grandes adaptées à l'accueil de nouvelles offres, insertion d'un habitat répondant à l'évolution des besoins démographiques, des logements à haute valeur environnementale, l'introduction du végétal et le maillage par une trame verte pour favoriser l'émergence d'un écoquartier à Foch-Sully.


Evolutions récentes du projet

Compte tenu des contraintes liées à l'inflation qui a suivi la crise sanitaire : l'explosion des prix de l'énergie, l'augmentation des matières premières, des matériaux et des salaires, le projet Foch-Sully a subi des modifications : des logements plus grands et plus ouverts sur la ville, une surface commerciale plus réduite et l'abandon d'un parking souterrain, pour une solution en silo de type édifice.

Les nouveau projet soumis au vote des conseillers municipaux, reproduit ci-après, a été publié dans Roanne Mag de Septembre 2021 et diffusé auprès de tous les roannais.


Aménagement Foch-Sully

Plan de l'aménagement Foch-Sully publié dans Roanne Mag Septembre 2021 consultable ici


Mon intervention lors du vote sur l'aménagement de Foch-Sully

Mon intervention lors de ce conseil à partir de 50:01 jusqu’à 54:08 au compteur de la vidéo

Voici le lien vidéo de la séance cliquer ici


Le parking en silo

Alors que j'ai toujours voté en faveur du projet, le vote du Conseil du 14 octobre, entraîne la validation de tous les projets, leur accordant de fait le permis de construire sur cette base. Confronté pour la première fois à cette réalité administrative, j'ai décidé d'intervenir oralement pour exprimer mon principal point de désaccord, concernant la construction du parking en silo, là où il était prévu qu'il soit enterré.


Ingénieur de formation cumulant une longue expérience professionnelle, sans avoir à être architecte, je comprends que le projet proposé : les bâtiments, les commerces, la résidence... feront l'objet d'un projet détaillé au moment du dépôt de la demande de permis de construire, et par conséquent des aménagements à la marge restent possibles, sans remettre en cause la structure.


La structure de l'édifice

Le parking en silo, malgré tous les efforts pour l'intégrer dans le cadre architectural urbain, restera un édifice opaque (sans vitres), haut de plusieurs étages et occupera une parcelle significative de l'îlot Foch-Sully (voir le plan reproduit ci-après). Il ne m'a pas été possible de disposer des surfaces exactes, mais on voit bien ses proportions à côté des bâtiments de la Place Verdun, à hauteur du croisement de la rue Roger Salengro et la rue Diderot.

Il est en partie caché par le dénivelé de la rue Salengro, certes, mais sans avoir les proportions précises, on ne dispose pas pas d'assez d'éléments pour mesurer son impact visuel au regard de l'îlot Foch-Sully et du quartier qui s'ouvre en direction du port en contrebas. On risque un bouchon visuel, malgré le dénivelé pour l'amoindrir.


Dépendance technologique dans le choix de la solution Silo

Comme je l'ai indiqué en séance, ce type de construction est là pour les 100 prochaines, du moins il faut l'espérer, au regard des moyens mobilisés.

Le choix du silo pose le problème des technologies employées à l'intérieur du bâtiment pour convoyer les voitures. Elles comportent une grande majorité de composants mécaniques (soumis à usure) et électroniques (pilotage). C'est à mon sens là que se pose le plus gros problème pour la pérennisation de sa fonction. Les produits industriels sont soumis à des règles pour fournir les pièces détachées et le suivi des technologies, l'on sait que les coûts deviennent astronomiques dans la durée et que au bout d'un certain laps de temps on se voit contraint de remplacer l'ancienne technologie par une plus récente. La maîtrise des coûts pour l'usager reste toujours problématique.


Je me suis abstenu de voter le projet en séance du 14 octobre 2021

Les arguments présentés ici : impact visuel sur le quartier, fragilité technologique du parking en silo et difficulté à maîtriser les coûts dans la durée, m'ont conduit à m'abstenir de votre le projet présenté. Ma motivation est de contribuer par le vote à une ville pérenne.


Moche

Lors des échanges en séance, je me suis attardé sur l'impact visuel d'un tel édifice opaque au regard de sa taille et de ses proportions, sans disposer des surfaces et des dimensions exactes. Je ne pensais pas qu'il y avait matière à susciter des réactions de réprobation.

J'ai rappelé que mon expérience personnelle m'a conduit à habiter dans plusieurs villes, en France et dans des pays étrangers. C'est une expérience qui forge un regard sur la capacité d'une ville à harmoniser l'esthétique et les fonctionnalités. J'ai qualifié le parking de moche, non pas au regard du dessin de l'architecte, mais du résultat qu'il opère dans l'espace de la ville.


Dans son Expression politique de décembre 2021, la majorité municipale me reproche d'avoir employé le terme moche (consultable ici ) Le débat en séance n'a pas permis de préciser le propos.


En français le mot moche a aussi le sens d'ennuyeux, de désagréable, de fâcheux, cela s'entend dans mon intervention, au regard des 100 prochaines années.


Presse

  • Le Pays du 21 octobre 2021 a publié un article concernant les interventions des groupes d'opposition, lors de la séance il est consultable ici

Liste des articles publiés

Vidéo de la séance du Conseil Municipal du 14 octobre 2021

Mon intervention lors de ce conseil à partir de 50:01 jusqu’à 54:08 au compteur de la vidéo

Voici le lien vidéo de la séance cliquer ici


bottom of page